Le pétrole

Accueil principal » Site perso » Énergie et développement durable » Les différentes sources d'énergie » Sources d'énergie fossiles » Pétrole

page précédente : Sources d'énergie fossiles
page suivante : Historique de l'utilisation du pétrole



Le pétrole


Le pétrole, cette source d'énergie (mais pas seulement) qui domine notre économie

Le pétrole est une source d'énergie incontournable de nos jours. Elle est présente partout, en tant que combustible, carburant, et matière première recherchée pour l'industrie (pétro)chimique et la plasturgie.

Pourtant, cette hégémonie est relativement récente, puisque l'usage du pétrole à des fins industrielles apparaît vers la fin du XVIIIème siècle, pour réellement s'imposer au cours du XXème siècle avec l'essor de l'automobile et de la chimie synthétique).

Le pétrole et ses différentes utilisations ont permis un développement technologique fulgurant au cours du XXème siècle, et nombreux sont ceux qui pensent qu'en l'absence de pétrole, il n'en n'aurait pas été de même. Le fait est que le pétrole était une source d'hydrocarbures abondante, pratique et facilement commercialisable. Nombres de ses dérivés peuvent aujourd'hui être synthétisés à partir d'autres ressources naturelles, voire renouvelables. Mais les industries chimiques se sont longtemps focalisées sur le pétrole et ses dérivés, au détriment de la « chimie verte » et des ressources renouvelables, des secteurs qui doivent désormais rattraper leur retard après des décennies de désintérêt.

Le développement industriel s'est largement basé sur le pétrole, essentiellement pour des raisons pratiques et d'opportunité de marché. Aujourd'hui on se rend compte des conséquences de ce choix, et malgré tout on tarde à mettre en œuvre les solutions de substitution. Par mauvaise volonté et par une vision de profits à court terme. Il est vrai qu'il est difficile de contrer la puissance financière des firmes pétrolières multinationales qui collaborent quasi-ouvertement avec les régimes despotiques qui jouissent de la présence de pétrole sur leur territoire national, et qui n'hésitent pas à défendre leurs intérêts à grand renfort de corruption, de désinformation, et de puissants lobbies politiques.
En fait, le principal inconvénient du pétrole est sans doute son incroyable prédominance dans l'économie mondiale, le fait qu'il soit tellement ancré dans notre culture industrielle que l'on imagine difficilement faire sans. À tel point que beaucoup pensent qu'il n'existe pas d'alternatives viables. L'épuisement des ressources montrera pourtant qu'elles existent, mais à ce moment-là il sera déjà trop tard pour bien faire… Et d'autres technologies et sources d'énergie peu vertueuses auront peut être gagné du terrain : la puissance économique des grands pétroliers leur permet d'infléchir les meilleures volontés politiques et d'imposer les solutions qui les arrangent, au détriment de la protection de l'environnement.

Seul le prix du baril peut faire bouger les choses

Finalement, l'un des facteurs déterminant de la conversion de notre société "tout pétrole" à une autre, c'est le prix du pétrole. À lui seul il synthétise la tension sur l'offre et la demande, la spéculation des marchés financiers et des compagnies pétrolières, l'épuisement des réserves, etc. Et force est de constater que l'ère du pétrole bon marché est révolue… Le graphique ci-après, qui représente l'évolution du cours du baril de pétrole (presque en temps réel…), est plutôt révélateur…

Après avoir dépassé les 145 dollars en juillet 2008, le prix du baril est progressivement redescendu à un niveau plus « naturel » pour cette période (soit 110 à 120 dollars si l'on suit la tendance observée au cours de ces dernières années). Il est cepdendant probable qu'il continue à monter, avec des oscillations ponctuelles (des hausses ou des baisses relatives assez rapides).
La crise financière de l'automne 2008, avec ses craintes - vraisemblablement justifiées - de récession pour les mois (années ?) qui viennent, bouscule également le cours du pétrole. La conséquence d'une récession étant une probable réduction de la consommation mondiale, le prix du baril dévisse de manière comparable à celle des indices boursiers… Après la forte hausse artificielle, vient la forte baisse…
Ce sont les mêmes raisons spéculatives qui expliquent les hausses et baisses démesurées du cours du baril de pétrole… Une tendance qui s'inversera de toute façon dans les mois à venir : en réalité, ce n'est pas le prix du baril qui baisse, c'est l'amplitude des oscillations qui augmente… C'est la conséquence d'un capitalisme outrancier qui ne vit que par (pour) la spéculation. En espérant que la crise actuelle permette de faire le ménage dans notre parodie de système économique, et de repartir sur des bases saines (on peut rêver…). En attendant, sans changement dans le système il faut s'attendre à une hausse progressive du cours du baril, ponctuée de soubresauts de forte amplitude…

À terme, il est vraisemblable que le prix du baril de pétrole plafonne, en fonction de différents paramètres parmi lesquels les volumes de consommation et la déplétion des réserves : des réserves qui s'épuisent impliquent une augmentation du prix, et une augmentation du prix se traduit par une baisse de consommation… Une baisse de consommation engendre une baisse de prix…
Bien malin celui qui parviendra à anticiper le niveau de ce plafond ; on peut lire tout et n'importe quoi à ce sujet (preuve que l'économie n'est pas une science, mais un ramassis de statitistiques insignifiantes, qui ne sert qu'à manipuler les marchés…). Dans ce contexte, je peux moi aussi annoncer des chiffres qui ne sont pas moins fiables que les autres (ils reposent sur une analyse pifométrique des résultats statistiques d'une expérience scientifique de lancer de fléchettes) : « à terme, le prix du baril de pétrole se stabilisera à un niveau de 150 à 200 $, avec une probabilité accrue aux alentours de 180 $ ». Voilà. Tout ca arrivera entre 2020 et 2100, plus probablement aux alentours de 2040.

Mais vous n'êtes pas obligés de me croire…

Le pétrole en détails

Après une présentation rapide de ce qu'est le pétrole, et un bref rappel historique sur l'utilisation du pétrole et un état des lieux sur la consommation mondiale de pétrole (actuelle et future), nous reviendrons sur les avantages et les inconvénients du pétrole et de ses dérivés (GPL, carburant automobile, fioul et autres), afin d'identifier le potentiel et les freins au développement des sources d'énergie de substitution.


page précédente : Sources d'énergie fossiles
page suivante : Historique de l'utilisation du pétrole


Mots-clés de la page

agrocarburants, alternatives, biocarburants, carburants, effet de serre, énergies fossiles, gaz naturel, gpl, pétrole, pollution, réchauffement climatique, transports

page précédente : Sources d'énergie fossiles
page suivante : Historique de l'utilisation du pétrole




page précédente : Sources d'énergie fossiles
page suivante : Historique de l'utilisation du pétrole


Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Lors de la soumission d'un commentaire, afin d'éviter le spam un email de confirmation vous sera envoyé. Merci de bien vouloir suivre les instructions qu'il contient (il vous permettra notamment de supprimer votre adresse électronique de la base de données - votre adresse électronique n'est en aucun cas utilisée à des fins commerciales, et elle n'est pas publiée sur le site).
Les commentaires sont modérés a posteriori, aussi vous êtes invité-e-s à rédiger des commentaires constructifs, en rapport avec le contenu et le sujet abordés par cette page, et dans la langue de cette page (français). La publication des contributions ne respectant pas ces critères pourra être refusée, tout comme les messages incompréhensibles ou bourrés de fautes.
Sachez que des règles de filtrage anti-spam assez strictes sont mises en œuvre. Il se peut que votre message soit considéré à tort comme indésirable.
Pour un message personnel, merci d'utiliser le formulaire de contact. Pour les petits mots d'encouragement et les remerciements, merci d'utiliser le livre d'or.

Nom & prénom :

Adresse email :

Site web :
http://
Sujet, titre du message :

Contenu du message :




page précédente : Sources d'énergie fossiles
page suivante : Historique de l'utilisation du pétrole


Accueil principal » Site perso » Énergie et développement durable » Les différentes sources d'énergie » Sources d'énergie fossiles » Pétrole

URL de cette page
http://samuel.benoit.online.fr/fr/petrole-reserves-gisements-petroliers-pic-hubbert-pollution-avantages-inconvenients



» Pétrole


Version PDF

VERSION ALLÉGÉE POUR CONNEXION INTERNET BAS DÉBIT
version allégée
(bas débit)

haut
bas
Présentation | Contact | Plan du site | À propos du site | Site perso | en anglais
«préc.|suiv.»

Rechercher sur le site


Nuage sémantique

arnaques automobile be.sa.ce carburants chauffage électrique dérivés du pétrole économies d'énergie effet de serre électricité énergies fossiles énergies renouvelables GNU Kubuntu Linux maîtrise de l'énergie pétrole photographie pollution Samuel BENOIT tags

»Tous les mots-clés«


Citation aléatoire

L'argent [est] le fumier dans lequel pousse l'humanité de demain. [...] L'argent, empoisoneur et destructeur, devenait le ferment de toute végétation sociale, servait de terreau nécessaire aux grands travaux dont l'exécution rapprocherait les peuples et pacifierait la terre.

Émile Zola

Zone militante

Abolition 2000: global network to eliminate nuclear weapons

Pages les plus populaires

Kubuntu GNU/Linux on ACER Aspire 9814 WKMi

Avantages et inconvénients du pétrole

Origines et sortes de pétrole

Pétrole

L'arnaque des économiseurs de carburant


Une page au hasard

GPL

Pages les moins populaires

Fonctionnalités et rubriques en projet

Gallerie photo

Butinage

Énergie et abus de langage

Divers


Un lien au hasard

Ouverture des marchés et précarité énergétique

Google Translate

English
Deutsch

Derniers commentaires

Remerciement
(02/02/2017, 22:20)


Chaudière ionique Gallan Galion
(17/01/2017, 04:02)


foyer de masse type Finlandais
(29/01/2016, 13:55)


Brocarder c'est également arnaquer
(07/12/2015, 12:31)


chaudière ionique
(05/12/2015, 17:49)



eXTReMe Tracker