» Introduction à la photo numérique

Introduction à la photographie et au matériel numérique

Accueil principal » Site perso » Divers » Introduction à la photo numérique

page précédente : Divers
page suivante : Minolta 700si et 800si



J'ai plusieurs centres d'intérêt dans la vie : l'énergie, l'informatique (amateur), et la photographie (amateur). Je profite de ce site web pour relater mes choix de matériel photographique. Toujours réalisés avec le soucis de trouver le meilleur compromis au meilleur prix par rapport à mes critères techniques exigeants, j'ai pensé que cela pourrait en intéresser certains de savoir ce qui m'a conduit à retenir le Panasonic FZ50 comme appareil photo numérique (APN), un bridge performant aux nombreuses possibilités.

Après des années d'utilisation de réflex argentiques, le passage au bridge est une étape délicate pour l'amateur averti. Si elle se solde par des bonnes surprises dans certains domaines, notamment les possibilités offertes par le numérique, elle n'est pas exempte de déceptions, liées au concept même de l'appareil, voire aux choix effectués par le fabricant.

Cette rubrique vise donc à recenser les points forts et les points faibles de l'APN Panasonic FZ50, de manière à produire une critique constructive et donner quelques pistes pour rendre ce matériel encore plus attrayant.

Petits rappels de circonstance

On peut grossièrement séparer le matériel photographique en 6 familles.

Les jetables

Compacts argentiques uniquement, ce genre de produits reflète parfaitement notre société de consommation. Utilisé par les photographes occasionnels peu exigeants sur la qualité, principalement pour les photos de vacances. L'arrivée en masse du numérique va progressivement faire disparaître ce type de produits.

Les instantanés

Démocratisés par Polaroïd, cette famille n'a pas survécu à l'avènement du numérique.

Les compacts

C'est généralement l'entrée de gamme des appareils photos : petits et bon marché. En réalité, ils couvrent une gamme très vaste qui va de l'entrée de gamme jusqu'au compact de luxe, quasiment assimilable à un bijou (il est vrai que sur le marché du luxe, la fonction de l'objet est secondaire, seule l'apparence compte…). Aujourd'hui, tous les compacts sont numériques. Certains, très basiques (focale fixe, mise au point fixe, qualité déplorable) sont assimilables à des jetables, voire pires.
D'autres jouissent de fonctions avancées, d'une forte miniaturisation, de zoom d'amplitude moyenne (2x à 6x), et sont beaucoup plus polyvalents, mais aussi plus chers.
Compter environ 200 € pour un compact numérique de bonne qualité. Pas vraiment utile d'aller au-delà.

La force du compact réside dans sa capacité à être emporté partout, sans contrainte. Mais leur qualité optique et leur vitesse sont limitées. Les compacts les plus avancés empruntent énormément aux bridges.

Les bridges

Les bridges sont une catégorie d'appareils photo assez récente, dont Olympus est à l'origine (il me semble). Un bridge est une sorte de compact avec un zoom puissant, et des fonctionnalités qui se rapprochent du réflex.
L'intérêt pour ce type d'appareil prend toute son importance avec l'avènement du numérique : par un croisement des technologies classiques et de la technologie numérique, les bridge actuels empruntent beaucoup aux camescopes (viseurs électroniques, zooms de grande amplitude, possibilités vidéo, etc.). À tel point qu'on peut décemment penser que dans un futur relativement proche les deux concepts fusionneront et n'en formeront plus qu'un, ce qui serait logique. Un bridge coûte typiquement entre 250 et 500 €.

Les réflex

Les réflex sont des appareils photos à visée directe : le photographe voit réellement le cadrage de son image grâce à un miroir placé avant l'obturateur. Ce type de matériel a l'avantage d'être prévu pour recevoir divers objectifs interchangeables. Les montures d'objectif sont propres aux fabricants. Un réflex offre donc de réelles possibilités créatives, mais l'équipement coûte beaucoup plus cher, surtout si l'on étoffe sa gamme d'objectifs. Le réflex a un bruit caractéristique lors du déclenchement, dû (entre autres) au mouvement du miroir.
Un réflex numérique d'entrée de gamme coûte environ 500 €, auxquels on ajoutera plus ou moins d'argent pour compléter la gamme d'optiques.

Le matériel professionnel

Le matériel professionnel est essentiellement basé sur l'utilisation de boîtiers réflex haut de gamme (associés à des objectifs hors de prix), et de boîtiers dits "moyen format. Étant réservés à une clientèle spécialisée, nous ne détaillerons pas cette catégorie.

En savoir plus…

Pour plus d'infos en la matière, direction le portail de la photographie de Wikipédia.

Contenu de la rubrique

Avant toute chose, pour comprendre le pourquoi du comment, commençons par le début : mon matériel réflex argentique (Minolta Dynax 700si et 800si). Nous verrons ensuite la problématique quasi-métaphysique du passage de l'argentique au numérique, et plus précisémment celle du réflex au bridge. Enfin, nous ferons le point sur le Panasonic FZ50.

page précédente : Divers
page suivante : Minolta 700si et 800si




» Introduction à la photo numérique

Version PDF
version complète
(haut débit)

Rechercher sur le site


Google Translate

English
Deutsch

eXTReMe Tracker